• La description en petite et en moyenne section

    Chers parents,

     

    Pour les élèves de Petite Section, je vous propose aujourd’hui, de demander à votre enfant de prendre une peluche de son choix pour la décrire. Ainsi, l’activité stimulera son sens de l’observation et lui offrira une occasion de communication orale où il devra veiller à se faire comprendre, à s’exprimer dans un langage syntaxiquement correct, mais aussi précis (vocabulaire) pour décrire sa peluche.

    Quant aux élèves de Moyenne Section, l'activité s'appuiera sur de la description et de la représentation d'images choisies tour à tour par vous et votre enfant. Dans un premier temps, vous décrirez une image et votre enfant devra la reproduire par un dessin, sans la voir. Puis, vous inverserez les rôles. Cette activité ne nécessite pas beaucoup de matériel (un imagier, deux images ou un livre illustré, du papier, des crayons ou des feutres) mais est riche en opportunités d’apprentissage puisque :

    - elle mobilise la concentration de votre enfant, ses capacités d’écoute et de compréhension ;

    - elle l’invite à dessiner selon ce qu’il se représente mentalement de sorte que son geste graphique est orienté par la compréhension d’un énoncé verbal ;

    - elle développe chez votre enfant ses pratiques communicationnelles : usage du langage oral pour décrire, compréhension puis utilisation d’un vocabulaire précis, construction de phrases complètes et correctes syntaxiquement.

     

    Ci-dessous le déroulé des activités de Petite et de Moyenne Section, ainsi que cinq prolongements de ces activités langagières.

    Mésange

    La description en petite et en moyenne section

     

    PETITE SECTION

    La description en petite et en moyenne sectionDéroulement de l’activité des élèves de Petite Section :

     1. Demandez à votre enfant d’aller chercher une peluche (ou un objet) de son choix pour l’activité.  « Aujourd’hui, tu vas décrire avec moi ta peluche favorite. »

     2. Posez la peluche sur une table et asseyez-vous ensemble.

     3. « Maintenant que nous sommes bien assis tous les trois - toi, ta peluche et moi – je te demande de bien l’observer, de bien la regarder, sans parler, pendant quelques instants. »

     4. « As-tu bien regardé ta peluche ? Tu vas me la décrire. » Écoutez la description de votre enfant. Veillez à ce qu’il articule et formule des phrases complètes (Exemples de phrases complètes attendues : « Mon ours est marron. Il a des petites oreilles rondes »). Pour l’aider, vous pouvez lui poser les questions suivantes : « De quoi s’agit-il ? (animal, …) » ; « De quel animal s’agit-il ? » ; « Combien de pattes a-t-il ? » ; « De quelle couleur est son pelage ? » , « De quelle couleur sont ses yeux ? » ; Si la peluche de votre enfant porte des vêtements, demandez-lui : « ta peluche porte-t-elle des vêtements ? Quels sont ces vêtements ? De quels couleurs sont ces vêtements ? » ; S’il y a des choses à ajouter, « Que remarques-tu d’autres ? »

    5. Ensuite, vous, les parents, vous pouvez compléter sa description en fonction de ce que vous voyez en plus : « Moi, je vois aussi que ta peluche a… ».

    Prolongement : Votre enfant peut s’il le  souhaite dessiner sa peluche.

     

     

    MOYENNE SECTION

    La description en petite et en moyenne section

    Déroulement de l’activité des élèves de Moyenne Section :

     

    PARTIE 1 :

    Dans la première partie de l’activité, l’important est que votre enfant dessine comme il le peut ce qu’il a compris de tout ce que vous avez dit oralement, avec les bonnes couleurs.

    1. Préparez votre matériel (un livre illustré ou une image, du papier, des crayons ou des feutres). Invitez votre enfant à s’installer à côté de vous, à une table. Choisissez une image d’un livre, d’un imagier… mais surtout ne la montrez pas à votre enfant !

    2. « Nous allons jouer ensemble. Je regarde une image que tu ne dois pas regarder ! Je vais te la décrire. Je vais donc te dire comment elle est. Écoute bien car toi, tu vas devoir l’imaginer dans ta tête. Puis, je vais recommencer. Je vais la re-décrire et toi, tu vas la dessiner sur cette feuille. »

    - Décrivez deux fois l’image, en commençant par donner des informations générales (« Qu’est-ce que c’est ? C’est un petit animal marron. ») pour ensuite livrer de plus en plus de détails (« Il a de longues oreilles. Il est en train de grignoter une carotte. Etc… »)

    - Votre enfant dessine ce qu’il comprend et s’imagine pendant la seconde description. Au moment où il dessine, il peut vous interrompre pour vous demander de rappeler un détail (forme, grandeur, couleur…).

    3. Quand vous avez terminé votre seconde description et que votre enfant a lui aussi fini son dessin, demandez-lui de nommer ce qu’il a dessiné et de le décrire à son tour. Attention, gardez encore votre image cachée.

    4. Comparez ensemble son dessin et l’image que vous avez regardée et décrite à votre enfant. Échangez verbalement : « As-tu dessiné la même chose ? Qu’est-ce qui est pareil ? Qu’est-ce qui est différent ? Manque-t-il des détails que vous avez énoncés dans votre description ? »

     

    PARTIE 2 :

    Dans la deuxième partie de l’activité, il s’agira d’inverser les rôles. Votre enfant prendra alors plaisir à jouer à être « l’adulte, le maître ou la maîtresse ». De plus, ici, il s’agira pour lui de se faire comprendre et de décrire ce qu’il voit, en vous communiquant suffisamment d’informations pour que vous puissiez vous aussi dessiner comme vous pouvez ce qu’il vous décrit oralement.

    - Recommencez l’activité en inversant les rôles avec une autre image ! Ce sera votre enfant qui regardera une image et vous la décrira, pendant que vous, parents, vous écouterez et vous la dessinerez. A la fin, faites aussi le travail de comparaison !

     

    CINQ PROLONGEMENTS DE CES ACTIVITÉS POUR LES JOURS SUIVANTS

     

    1. Deux jeux de « devinettes de langage »

    Les jeux de devinettes invitent vos enfants à nommer un objet, une personne, une action… avec exactitude à partir d’une description qu’il doit écouter avec attention.

     

    a) Jeu de devinettes de langage n°1 du blog « La maternelle de Laurène »

    Le parent « lit les indices d'une des cartes, un par un, dans l'ordre de son choix, certains étant plus révélateurs que d'autres. Les cartes sont étalées sur la table. » Et votre enfant doit trouver la carte. S’il la trouve, « il gagne la carte ». A la fin, vous comptez le nombre de cartes qu’il a gagné.

    https://laclassedelaurene.blogspot.com/2019/03/les-devinettes-langage.html 

     

    b) Jeu de devinettes de langage n°2 par Céline B. du blog « école petite section »

    Ici, le parent dispose les illustrations sur la table ou les affiches à l’écran. Puis il lit la devinette, sans dire de quoi il s’agit. L’enfant doit indiquer avec son doigt de quelle illustration il s’agit et la nommer.

    http://www.ecolepetitesection.com/article-jeux-de-langage-par-celine-b-tribune-libre-120156581.html 

     

    2. Jeu « Qui suis-je ? » du blog « La maternelle de Laurène » 

    « Ce jeu est composé de 24 planches. Les enfants doivent regarder les indices et trouver l'animal dont il s'agit, et placer la bonne carte sur le point d'interrogation. C'est également l'occasion de développer le vocabulaire (bec, groin, nénuphar, têtard etc..) » 

    http://laclassedelaurene.blogspot.com/2015/04/qui-suis-je.html 

     

    3. Le jeu du « sac à mystère »

    Ce jeu est régulièrement pratiqué en classe, en coin regroupement. Il s’agit d’identifier cinq à six objets contenus dans un sac, à l’aide du toucher, mais sans regarder !

    Ce jeu est proposé dans les ateliers Montessori. Aussi, vous en avez des explications et exemples sur Internet :

    http://carolenounou91.over-blog.com/2016/04/sac-mystere.html 

    https://www.garde-active.fr/dossiers/activites-montessori/sac-a-mysteres 

    Avant de pratiquer ce jeu en classe, je veille à ce que chaque élément caché dans le sac soit connu des enfants pour que tous soient capables de les identifier et de les nommer.

    Pour faire ce jeu, vous avez besoin d’un petit sac opaque et de cinq à six objets de votre domicile qui ne sont pas dangereux (exemples : des couverts de la dinette de votre enfant comme une petite cuillère, des jouets comme une petite voiture, ou encore des objets que vous possédez comme une pince à linge, un coquillage…).

     

    Déroulement :

    - Préparez votre matériel et invitez votre enfant à s’installer à côté de vous.

    - Commencez, vous parents, à plonger votre main dans le sac. Choisissez un objet sans le sortir et décrivez-le à votre enfant (Exemple : « Je sens un objet rond. Il est rugueux et je peux le tenir dans ma main. On dirait une orange de ta dinette. »). Sortez ensuite l’objet du sac et vérifiez avec votre enfant que vous l’avez bien identifié.

    - Ensuite, une fois que votre enfant a bien compris le jeu, invitez-le à faire comme vous : plonger sa main dans le sac, choisir un objet sans le sortir, le toucher et le décrire, deviner ce que c’est et le dire, sortir l’objet pour vérifier s’il a trouvé.

    - Votre enfant répète l’activité autant de fois qu’il y a d’objets cachés dans le sac à identifier. L’activité est finie quand le sac est vide. Vous pouvez recommencer ce jeu un autre jour avec d’autres objets de chez vous.

     

    4. Le jeu du lynx

    http://delecole-alamaison.com/services/lynx/

     

    5. Le jeu « J’ai…qui a ? »

    https://laclassedelaurene.blogspot.com/2014/02/gdine-lance-un-rallye-liens-sur-ce-type.html

     

     Mésange

    Tous mes articles relatifs à la "continuité pédagogique" sont aussi publiés sur le blog de mon école et le padlet de ma classe.

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    wuillermoz
    Jeudi 26 Mars à 18:29

    Quelle production ! Et je n'évoque pas la qualité pédagogique des pu locations, un modèle du genre. Mésange est prolifique et de plus ses posts sont excellents. BRAVO !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :